Maison à Pont-Scorff

Votre lecteur Flash n'est pas à jour! C'est ballot…
Pour voir ce contenu, il vous est nécessaire de le mettre à jour. C'est par

Étude pour la réalisation d'une maison individuelle

IMG_1258

Il s’agit de bâtir une maison individuelle sur une parcelle de 13350m2 qui se trouve au Sud-Ouest en limite haute d’un pré bordé de talus très arboré et protégés qui confère au site sa qualité d’abri et d’alcôve naturelle. Une légère pente marque l’appartenance de ce champ à un petit bassin versant intermédiaire de la rivière du Scorff. Un point de vue se dégage nettement sur le pré du versant opposé au Sud-Est.

L’intention est générale est bien entendu de profiter au maximum, en le dénaturant le moins possible, de cet écrin majestueux de verdure et des points de vue qui s’en dégage sur le paysage vallonné environnant.
Cependant la parcelle n’est pas si bien orientée que cela pour sa taille car elle est fermée au Sud Sud-Ouest par le talus et les arbres protégés qui exigent un recul d’implantation du bâti. Par ailleurs il faut prendre en compte une futur construction voisine au Nord-Est.

Ainsi la maison, sur deux niveaux, est tournée vers le Sud pour privilégier la vue, la lumière et l’intimité. Elle est composée de deux volumes reliés par une galerie qui distingue nettement l’entrée des espaces de vie.
La façade Nord, légèrement décalée par rapport à l’entrée de la parcelle, ancre volontairement son mur protecteur en maçonnerie de bio-brique de terre cuite, perpendiculairement aux lignes de niveaux du terrain naturel. C’est l’appuis le plus massif à partir du quel se déploie le corps principal de la maison. Celle-ci est conçue en ossature bois et métal avec de grande ouverture au Sud-Est. Du côté opposé, la façade Sud tend vers un jeu de toitures et décrochés pour apporter un maximum de lumière naturelle en profondeur tout en ménageant des vues sur le paysage proche et lointain.

La volumétrie générale du bâti et la forme des toitures est le résultat d’une recherche la plus harmonieuse possible entre les fortes contraintes du règlement du PLU (limite des hauteurs et type imposé des toitures) avec les exigences du programme. Ainsi pour permettre des volumes intéressants à l’étage, la toiture principale s’arrondit en faîtage et se prolonge à l’égout par des lames de claustra libérant la lumière vers les fenêtres en retrait.

En ce qui concerne les équipements spécifiques, un système de récupération de l’eau de pluie pour l’usage domestique a été intégré dès le début de la conception. Il est prévu sous forme de cuves aériennes directement adossées aux pièces d’eau en façade Nord-Ouest de manière à fonctionner par simple gravité. Un cerclage de bois de châtaignier brut est prévu pour les protéger.

Maître d’ouvrage: Privé
Shon: 220m2 + 50m2 de terrasses extérieures.
Etudes: 2006
Conception et maîtrise d’œuvre: Jacques Deleplanque Architecte & Emilie Rouland

Article rédigé le 10 janvier 2007 par Thibault

Ce projet appartient aux catégories suivantes :
Maisons Ouvrages Privés Patrimoine classé - sites protégés Projets