Maison sur le Scorff à Lorient

Votre lecteur Flash n'est pas à jour! C'est ballot…
Pour voir ce contenu, il vous est nécessaire de le mettre à jour. C'est par

Extension d'une maison de caractère sur le Scorff

Image 5

Contexte:
Maison de caractère du début du siècle inscrite à l’inventaire de la ville et soumise au rayon de protection des 500m de la Chapelle St Christophe.
Une situation urbaine intéressante en proue de la rue de la ville en bois et du Bd Laënnec, sa façade Nord donnant sur le Scorff en face du parc à bois.
La maison n’assure pas la continuité du bâti sur la rue de la ville en bois.

Intentions générales du projet:
Conscient de la qualité du site et de la construction existante, intervenir dans le plus grand respect de ce contexte tant au niveau de la justesse de l’insertion urbaine que de la volumétrie et de l’harmonie des matériaux.
Il s’agit de réaliser une extension de la maison au Sud jusqu’au mitoyen pour agrandir le séjour et la cuisine à l’étage, avec une terrasse à l’Ouest prolongée d’une passerelle reliant le seuil à l’emmarchements de l’entrée existante. Au RDC, un atelier, une buanderie et un garage pour un véhicule.
Dans le même temps, rénovation des menuiseries extérieures ainsi que de l’installation de chauffage avec intégration d’un plancher chauffant. Remplacement de la chaudière au fioul existante par une chaudière à condensation.
Préserver au maximum l’angle de vue sur le Scorff dont profite actuellement la maison mitoyenne au Sud, en respectant les servitudes et exigences de gabarit et recul du PLU + jeu de claustra cadrant des angles privilégiés qui participant à la composition de la façade Ouest. Faire en sorte, par un jeu de légers décrochés et de matériaux nobles, que cette extension ne soit pas perçue comme une violence par le voisin mitoyen.

Matériaux:
Récupération des pierres du vieux mur au Sud-Est ) pour monter le meneau « pilastre » de l’extension au RDC et à l’étage à l’Est. Transition en retrait avec la verrière verticale façade Est à profilés d’acier très fin sombre. Murs sur rue doubles en monomur de terre cuite + pierre enduite au mortier de chaux et sable de « Radénac » apportant authenticité et haute performance d’isolation thermique. Mur mitoyen en ossature bois et bardage en châtaignier jointif de 24mm d’épaisseur. Toiture antra zinc très faible pente avec débord marqué jusqu’en limite de l’alignement. Sous face bois essence noble. Traitement du mur mitoyen avec retrait + couvertine zinc + enduis au mortier de chaux. La terrasse à l’Ouest est en revêtement bois, garde corps acier, barrodage vertical fin. Menuiserie extérieure sur terrasse sous casquette, en aluminium sombre.

Maître d’ouvrage: Privé
Démarrage étude: Février 2006
Livraison: Juin 2008

Article rédigé le 9 novembre 2007 par Thibault